L’équipe de Plein Milieu a cherché, dans les plateformes électorales des principaux candidats, les promesses reliées à l’itinérance et la pauvreté.

Voici ce que nous avons trouvé :

 

BLOC QUÉBÉCOIS

Le Bloc Québécois continuera de défendre l’approche communautaire et globale en itinérance au Québec et demandera la juste part du Québec dans les programmes d’itinérance, soit plus de 23%.

(Source : Plateforme du Bloc Québécois)

 

NOUVEAU PARTI DÉMOCRATIQUE

Notre stratégie en matière de logement social et abordable comprendra des mesures visant à soutenir les Canadiennes et Canadiens qui risquent de devenir sans-abri en s’inspirant des initiatives et des besoins locaux, ainsi qu’en adoptant une approche « le logement d’abord ».

Pour aider les gens à trouver un logement abordable à long terme, nous appuierons la création d’un plus grand nombre de logements sociaux ainsi que d’autres options abordables. La mauvaise santé et la pauvreté sont liées, et un régime public d’assurance-médicaments permettra aux Canadiennes et Canadiens d’avoir accès aux médicaments d’ordonnance nécessaires, quels que soient leur revenu ou la région qu’ils habitent.

Un meilleur accès à un soutien en matière de santé mentale et l’ajout de ressources additionnelles constituera également un élément clé de notre approche de lutte contre la pauvreté. Les néo-démocrates collaboreront avec les provinces pour lancer un projet pilote pancanadien sur le revenu de base, en plus de poursuivre le programme de l’Ontario, afin de recueillir des données sur cette manière de lutter contre la précarité du revenu.

Également, dans la section sur les ancien combattants, les néo-démocrates travailleront avec leurs partenaires des services communautaires et de la communauté des anciennes et anciens combattants pour mettre fin définitivement à l’itinérance, car un seul ancien combattant dans la rue en est déjà un de trop.

(Source : Plateforme du NPD

 

PARTI CONSERVATEUR

Le Parti Conservateur du Canada, dans sa plateforme électorale de 2019, n’adresse pas la question de l’itinérance. 

(Source : Plateforme du Parti Conservateur)

 

PARTI LIBÉRAL

Nous veillerons à ce que tous les anciens combattants en situation d’itinérance aient un chez-soi. Tous les ans, environ 3 000 anciens combattants des Forces armées canadiennes et de la Gendarmerie royale du Canada utilisent les services d’un refuge. Après avoir travaillé avec dévouement et générosité au service de notre pays, aucun ancien combattant ne devrait se retrouver en situation d’itinérance.

Pour remédier à l’itinérance des anciens combattants, nous procèderons à la construction de nouveaux logements accessibles et abordables conçus spécialement pour eux, et nous offrirons aux anciens combattants qui ont besoin de plus d’aide un large éventail de services de santé, de services d’emplois et de services sociaux. Nous appuierons ce travail grâce à un investissement supplémentaire de 15 millions de dollars par année.

Le parti libéral estime également leur plan pour rendre la vie plus abordable fera en sorte que le nombre de personnes qui sortiront de la pauvreté sera de 60 000.

(Source : Plateforme du Parti Libéral)

 

PARTI VERT

Contrairement aux parties politiques traditionnels, le Parti vert estime qu’il ne suffit pas d’accroître la classe moyenne pour réduire la pauvreté chez les enfants. Nous devons effectuer de vrais changements structurels pour remédier aux causes profondes de la pauvreté. La pauvreté est un problème systémique attribuable à de bas salaires et à une aide au revenu insuffisante, à la précarité du marché de travail, à la carence de logements et de services de garderies abordables et aux coupures dans les programmes sociaux. La pauvreté est également liée à des questions de partialité et de discrimination fondé sur le sexe, l’ethnie, l’orientation sexuelle et la citoyenneté sans oublier le legs de la colonisation. Pour éliminer la pauvreté, il faut intervenir systématiquement sur tous ces fronts et d’abord reconnaître à tous le droit fondamental à un logement sûr.

Nous faisons maintenant face à une pénurie nationale en matière de logements abordables et, par conséquent, à un problème de plus en plus aigu d’itinérance et d’insécurité en matière de logement. Le Parti vert bonifierait la contribution du gouvernement fédéral pour répondre aux besoins de la population canadienne en matière de logement au moyen d’investissements directs, de changements aux politiques fiscales, de programmes de prêts et de subventions. Le PVC consacrerait ses énergies à répondre aux besoins les plus pressants. Le parti vert va reconnaître légalement et protéger le droit au logement comme droit humain pour tous les Canadiens et toutes les Canadiennes, ainsi que pour tous les résidents permanents.

(Source : Plateforme du Parti Vertl)

 

 

TU ES EN SITUATION D’ITINÉRANCE ET TU AIMERAIS POUVOIR VOTER ?

On peut t’aider ! 

 En savoir plus